Chaque lieu photographié
porte en lui la trace
d'un passage

Les photographies Thierry Jadot nous invitent à la rencontre de présences captées aux quatre coins du monde : de Buenos Aires à Berlin, de Perpignan à Kyoto, chaque lieu photographié porte en lui la trace d’un passage, la marque d’une présence humaine souvent invisible pour l’œil mais regrettée, attendue ou espérée.

 

Dans cette cabine téléphonique du Palais Brongniart, sur les dalles du Mémorial de la Shoah, sur ces balcons de Varsovie ou sur ce banc d’un ferry entre Sérifos et Mykonos, lieux de transit par excellence, quelque chose est arrivé ou pourrait arriver.

 

Et ce moment de tension entre ce qui n’est plus et ce qui est à venir, ce frémissement entre le visible et l’invisible, contient en lui toute la dramaturgie saisissante du travail photographique de ce grand voyageur.

 

Thierry Jadot collectionne les photographies (William Klein, Eliott Erwitt, Toshio Shibata, Daido Moriyama, Yves Marchand & Romain Meffre…), fait de la photo depuis l’âge de 10 ans et prend au minimum un à deux clichés par jour depuis l’avènement du numérique. Non pas pour enregistrer fidèlement les traces du réel, mais au contraire pour le transformer et le magnifier. Le noir et blanc, les cadrages naturels sans effets de zoom, sont autant de choix esthétiques en faveur d’une « dramatisation » – au sens premier – du réel.

 
Pour contacter Thierry Jadot — contact@thierryjadotphotographie.com